Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Les recherches de 3 alumni lauréates du 80 Prime 2020 du CNRS

Prix et distinctions

-

20/02/2020

Pour la seconde année consécutive, le CNRS a réitéré son appel à projet 80 Prime. Créé en 2019, à l’occasion des 80 ans du CNRS, cet appel promeut des « projets de recherche inter-instituts multi-équipes » (Prime) avec pour objectif de soutenir l’interdisciplinarité.

Parmi les lauréats Prime 2020, trois projets  sont portés par des chercheurs qui sont des anciens élèves de l'ENS de Lyon : Pierre Chainais (Physique, 1993), Elisabeth Guazzelli ( Physique, 1974) et Camille Laurent-Gengoux ( Mathématiques, 1995)


♦  OrionStat  : 

Méthodes statistiques pour l’inversion de modèle et distribution spatiale des propriétés physico-chimiques du nuage moléculaire Orion B, projet porté par Pierre Chainais, chercheur au Centre de Recherche en Informatique, Signal et Automatique de Lille (UMR9189 ).  


♦  SUMO

Suspensions modèles de particules fonctionnarisées projet porté par Elisabeth Guazzelli, Directrice de recherche au CNRS au Laboratoire Matière et Systèmes Complexes (MSC) pour l'Institut des sciences de l'ingénierie et des systèmes(ISIS), Matthieu Roché, chargé de recherche CNRS au MSC pour ISIS et Nicolas Sanson MC au laboratoire Sciences et Ingénierie de la Matière Molle (SIMM) de l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (ESPCI) pour l’INC du CNRS

Le présent projet propose d'étudier la rhéologie de suspensions modèles de particules fonctionnalisées chimiquement à leur surface. La fonctionnalisation de la surface des particules devrait permettre l'examen de la transition entre des suspensions où les particules ont seulement des interactions lubrifiées (sans friction) et où il y a contact frictionnel entre les grains (avec friction) et ainsi d'avoir une description unifiée des suspensions allant des colloïdes aux granulaires.

♦  Granum

Géométrie graduée et schémas numériques projet porté par Camille Laurent-Gengoux, enseignant chercheur à l'Institut Élie Cartan de Lorraine (IECL) et Vladimir Salnikov (Univ. La Rochelle). Le projet est basé à l'IECL.

Camille Laurent -Gengous : "Modéliser la mécanique d'un milieu donné dans un ordinateur suppose toujours de discrétiser : c'est-à-dire remplacer  l'infini par du fini - du grand fini, certes.  Nous nous intéressons au cas important où le problème mécanique possède un très grand nombre de symétries. Il est difficile et parfois impossible que la discrétisation possède les mêmes symétries. C'est à cette question très générale à laquelle des mathématiciens, plutôt théoriciens de la notion de symétrie, et des mécaniciens vont s'atteler. A l'origine de ce projet, comme souvent, deux groupes de personnes qui ne connaissaient pas jusqu'au jour où elles ont compris que chacun avait la réponse aux questions de l'autre, mais exprimées dans un dialecte différent de la même langue."

 

Retrouvez la liste des projets lauréats Prime 2020 : http://www.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/80-prime-les-projets-laureats-2020-devoiles

376 vues Visites

J'aime

  • CNRS
  • interdisciplinarité
  • physique
  • recherche
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Vie de l'École

Collège des Hautes Etudes Lyon Science[s] - CHEL[s]

photo de profil d'un membre

Fabienne Mangin

12 juin

Prix et distinctions

Etienne Brasselet, (Physique, 1995) lauréat du prix Louis Ancel 2019

photo de profil d'un membre

Fabienne Mangin

12 mai

1

Rencontres

Papier-Mâché : rendre la publication scientifique simple et accessible

photo de profil d'un membre

Matthieu LEFRANÇOIS

11 mars

2