Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Conférence de rentrée – retour sur le parcours d’une alumni Léa Gislais

Rencontres

-

17/09/2019

Cette année, l'ENS de Lyon avait invité Léa Gislais (Géographie, 2007), actuellement directrice adjointe de l’apprentissage au conseil régional d’Île-de-France, à présenter son parcours aux primo-arrivants lors de la Grande conférence de rentrée. 

Son parcours

Si Léa Gislais se destine initialement à devenir professeure, l’environnement de l’ENS de Lyon et ses études de géographie lui montrent une autre facette de cette discipline, notamment au travers des stages de terrain. Elle découvre ainsi l’urbanisme et se passionne pour cette science qui conçoit l'aménagement des espaces urbains en vue d'assurer le bien-être de l'homme et d'améliorer les rapports sociaux, tout en préservant l'environnement. 

Son intérêt croissant pour les politiques publiques et sa volonté de participer à leur mise en œuvre concrète la motivent pour demander une mise à disposition et intégrer un master de management de projets internationaux à l’ESCP. Mais en 2008, c’est l’année de la crise et elle peine à trouver un stage à l’étranger comme elle l’ambitionnait au départ. Elle finit cependant par entrer dans un cabinet de conseil à Paris où elle découvre stratégie et management. Ce cabinet, prêt à lui rembourser son engagement décennal, lui propose même un CDI à l’issue de son stage.

Pourtant, Léa préfère travailler dans une structure publique qui pilote des projets d’aménagement du territoire. C’est ainsi qu’elle se lance dans la préparation des concours administratifs et intègre l’INET (Institut National des Études Territoriales) en 2013.

Aujourd’hui administratrice territoriale, elle travaille au Conseil régional d’Ile-de-France depuis 2014. D’abord en charge de l’assistance à maîtrise d’ouvrage au sein de la Direction des financements européens, elle est aujourd’hui Directrice adjointe de l’apprentissage. Son travail consiste à accompagner les centres de formation d’apprentis dans l’élaboration de leur carte de formation et de les financer. Dans le cadre de ses missions, elle est régulièrement en contact avec les élus locaux vis-à-vis desquels elle a un rôle de conseil. Elle aborde des problématiques aussi diverses que variées et se considère comme une excellente généraliste. Sa mission est véritablement de savoir questionner, s’entourer, s’ouvrir aux autres afin de synthétiser les visions différentes des membres qui l’entourent, de définir des politiques publiques et de proposer des plans d’actions viables.

À la question de savoir si le secteur public est plus intéressant que le secteur privé, elle répond préférer le secteur public qui offre une vision à l’image de la société : un mélange de personnes aux compétences différentes et aux parcours divers. Elle ajoute avoir l’impression d’être connectée au réel avec la satisfaction de faire travailler ensemble des personnes très différentes et de faire quelque chose d’utile avec une réelle adaptabilité. 

Sa formation et la vie sur le campus de l’ENS de Lyon

Lorsqu’elle intègre l’ENS de Lyon, Léa, francilienne d’origine, se voyait déjà rentrer tous les weekends mais elle découvre vite la richesse de la vie associative sur le campus et le mal du pays ne l’atteint pas. Elle devient même présidente du BDE - Bureau des Elèves – une expérience qui lui permet de réellement s’approprier l’espace de vie et d’étude et de s’essayer au management. 

Elle se remémore aussi le dynamisme de la vie au sein de la résidence (Bonnamour) qu’elle qualifie de «village permanent » et se plaît à dire qu’à l’ENS de Lyon elle n’a jamais mangé seule !

Interrogée sur les atouts de sa formation à l’ENS de Lyon dans sa vie professionnelle, Léa met en avant le haut niveau des cours dispensés et l’apprentissage de l’adaptabilité qui lui permettent aujourd’hui de comprendre rapidement un sujet, quel que soit son champ disciplinaire. Elle souligne aussi la remise en question de ses connaissances à laquelle elle a été confrontée à son arrivée et qui a forgé une habitude de doute sur soi, qui l’incite aujourd’hui à écouter davantage les autres et a développé son empathie, autant d’outils essentiels pour devenir ensuite un bon manager et construire un projet en écoutant les autres.

1959 vues Visites

1 J'aime

  • Rentrée
  • Grande Conférence
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits et témoignages

Grande conférence de rentrée 2018

FM

Fabienne Mangin

05 octobre

Rencontres

1ère Rencontre ParrAEENS avec Aurore Hutzler le 5 novembre 2020

photo de profil d'un membre

Danielle ROGER

18 octobre

Rencontres

Rencontre avec Emmanuel Ruben à la Bibliothèque Diderot le mardi 6 octobre

photo de profil d'un membre

Danielle ROGER

05 octobre